Fraudes et arnaques

Nous sommes investis dans la lutte contre la fraude et souhaitons vous aider à minimiser votre exposition à certains types de fraude.

Fraude sur carte

La fraude sur carte se produit lorsqu’une personne malveillante prend possession des données de votre/vos carte(s) pour procéder à des achats en votre nom soit en ligne, soit via un mobile.

Ecrémage: Cette technique procède par l’enregistrement des données contenues dans la piste magnétique de votre carte grâce à un équipement illégalement installé à un GAB et au moyen d’une caméra miniature placée au-dessus du clavier pour capter votre code (PIN) lorsque vous le saisissez. Le criminel va ensuite utiliser les détails ainsi obtenus pour créer une fausse carte. La technique d’écrémage est aussi en cours dans des restaurants et points de vente – dans ces cas, l’écrémage se fait au moyen de lecteurs manuels illicites alors que vous pensez procéder à une transaction normale.

Calage: Similaire à la technique d’’ecrémage, le calage se fait au moyen d’une fine bande d’enregistrement, quasiment imperceptible, installée par les pirates dans le lecteur de cartes d’un GAB ou d’un terminal de point de vente. C’est ainsi que les données contenues dans la puce de votre carte de crédit sont enregistrées en même temps que le lecteur légitime va lire vos données. Il suffit ensuite aux criminels d’extraire la bande enregistreuse pour récupérer vos données et les utiliser.
 

Capture de carte: La capture de carte s’effectue au moyen d’un équipement fixé au GAB. Cet équipement vous conduit à répéter la saisie de votre code puis retient votre carte dans le lecteur. Dès que vous vous êtes éloigné du GAB, le pirate enlève son équipement, récupérant ainsi simultanément et votre carte, et votre code qu’il utilisera à ses fins.

Piquage de mot de passe: Le piquage se passe d’équipement électronique sophistiqué : l’escroc va mentalement enregistrer votre code tout simplement en se tenant proche de vous au GAB, ou dans tout autre lieu où il vous faut saisir le code de votre carte. Les criminels procèdent aussi à courte distance, au moyen d’équipements de vision rapprochée. La prochaine étape est de vous perturber d’une façon ou d’une autre pour vous subtiliser votre carte. Une fois la carte et le code en leur possession, ils peuvent s’en servir à loisir.

Prélèvement fantôme: Ce type de fraude consiste en un prélèvement illicite de fonds d’un compte bancaire - soit dans le sillage de l’application d’une des tactiques expliquées ci-dessus, soit par obtention frauduleuse de votre code, associé à un clonage de votre carte.

Forçage: Cette tactique consiste en l’utilisation illicite des données d’un compte bancaire pour le « forcer ». C’est une pratique de plus en plus répandue. Dans les faits, les fraudeurs obtiennent les données du compte bancaire en arnaquant leurs victimes – généralement des jeunes, via les medias sociaux. Les arnaqueurs se cachent derrière de fausses publicités pour des concours ou pour l’otention de bourses d’étude. Ils obtiennent les données des comptes bancaires de leurs victimes pour pouvoir, supposément, y déposer un chèque. Un chèque est effectivement déposé sur le compte de la victime pour endormir tout soupçon – sauf que c’est un faux chèque! Le pirate procède alors rapidement au retrait des fonds, avant que la banque ne découvre que le chèque est faux. Mais comme le retrait s’est fait de façon régulière - au moyen des données bancaires communiquées à un tiers par le détenteur du compte - la victime de l’arnaque demeure responsable d’avoir autorisé l’accès à son compte. Et c’est elle qui, malheuresement, doit alors rembourser la banque.